Mobilités niçoises

Quelques mots concernant les moyens de transport à Nice permettant d’éviter, lorsque possible l’usage de la voiture particulière. Soit en utilisant les transports en commun, bus ou tramway, soit les vélos en location, électriques ou classiques. Ou même les voitures électriques en location. Petit retour d’expérience et impressions...

Pollution, réchauffement climatique et déplacement

Pistes cyclablesIl semble aujourd’hui acquis de tous que le réchauffement climatique menace les équilibres humains sur terre. Les scientifiques et politiques de tous bords partagent ce constat mais pas forcement les solutions à adopter. 
N’oublions pas au passage que le futur ne se plie pas toujours aux prévisions humaines. La rigueur scientifique ne s’autorise généralement pas de certitudes absolues et éternelles et cherche, théoriquement du moins, à démonter les hypothèses émises.
Jacques Chirac, ancien Président, déclarait en 2002 « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs » , le Rassemblement National prône le localisme afin de limiter les transports internationaux et par la même occasion les émissions de gaz à effet de serre. Gauche, droite et écologistes appellent à l’action. Certains prônent même la décroissance, arguant que la planète étant un espace fini, il est suicidaire et irresponsable de poursuivre cette quête de croissance infinie. Même si les progrès techniques permettent de moins polluer par unité de consommation. Les politiques se trouvent accusés de ne pas agir suffisamment, de faire du greenwashing, saupoudrage de mesures, destinées avant tout à leur communication politique...

La Côte d’Azur et le réchauffement climatique

Réchauffement climatique, indiscutable d’origine humaine, qui risque de transformer, si l’on ne fait rien, notre belle Côte d’Azur, plus vite que l’on ne le croit, en une zone semblable aux côtes d’Afrique du nord, juste en face, de l’autre côté de la grande bleue… Tuer « la poule aux œufs d’or », adaptation, révolution, acceptation des transformations, immobilisme coupable. De vastes débats qui occupent la scène politique, locale et nationale...Peu de vrais spécialistes et beaucoup, comme toujours, de certitudes de part et d’autre… Facile de prôner une révolution écologique mais beaucoup plus dur de se l’appliquer à soi-même quotidiennement. Certains « ayatollah » écologistes de nos connaissances, ne se privent par exemple pas de voyages aériens lointains et répétés, ni de gros véhicules polluants, climatisation énergivore etc... Se pose également la question du coût économique à court terme de cette transition. Question de la fin du mois ou de la fin du monde… Comme indiqué dans la citation d’un célèbre penseur du 18 ème siècle : «  Nous ne voyons pas le monde tel qu’il est mais tel que nous sommes »… Les points de vue, sur les actions à mener à court terme, divergent inévitablement selon la situation de chacun. Plus facile de prôner la décroissance lorsque l’on a des revenus fixes, un statut établi en contrat à durée indéterminée ou de fonctionnaire. Plus difficile d’accepter des concessions environnementales, coûteuses à court terme, lorsque l’on a des charges à payer, des remboursements de crédits, payes d’employés à honorer et besoin immédiat de chiffre d’affaires…et des intérêts à ce que rien ne change... Les politiques en démocratie relayant logiquement et naturellement tout cela. Sauf à prendre le risque de perdre les élections et à faire preuve de courage utile, sur le moyen et long terme, aussi bien économiquement que socialement...

Responsabilité collective et avantages individuels

Tramway NiceLes déplacements humains occupent une part non négligeable dans l’émission de gaz responsables du réchauffement. Les transports (maritimes, terrestres et aériens) représenteraient environ 15 % des émissions de gaz à effets de serre. Sans parler des dégâts sur la santé liés à la pollution aux particules fines que certains estiment, à Nice, à 500 morts prématurés. Cela pose, au passage, sans minimiser la gravité de ce chiffre, la question de savoir de combien de temps ces morts sont prématurés ? Un mois ou 5 ans ?
Les préjudices de la pollution et du réchauffement climatique portent également sur la qualité de vie et donc sur l’attractivité, notamment touristique d’un territoire. La surcharge des réseaux de transport pèse également sur l’économie et la compétitivité...Une ville apaisée et conviviale attire plus qu’une ville polluée, bruyante et embouteillée...
Certains adeptes de la nourriture bio le sont par altruisme, pour tenter de sauver la planète et les générations futures (actuelles en réalité), d’autres juste pour leur santé et avantages personnels. Ce parallèle peut aussi fonctionner concernant les transports choisis par chacun d’entre nous. Se pose également la question du coût de transport, du bénéfice santé physique et mentale, de la possibilité effective de se passer de sa voiture individuelle compte tenu des offres alternatives...

Voiture individuelle versus transports en commun et mobilité douce

voiture electrique auto partage NiceOutre les transports en commun, des moyens de locomotion relativement récents envahissent de plus en plus de villes à travers le monde. Nous avons eu l’occasion de participer à plusieurs reprises, dans le cadre de nos activités de photographe professionnel, à des séminaires sur le sujet des mobilités. Il en résulte que ces nouveaux modes de déplacement se développent dans les centres villes souvent congestionnés par le trafic routier. Les notions de « dernier kilomètre » grâce à l’électromobilité, ou mobilité douce se concrétisent de plus en plus à l’aide de petites voitures électriques, scooters mais aussi vélos en partage comme le E-vélobleu à Nice ou le simple vélo bleu
D’inévitables débats se posent quant au caractère accessible de ces usages, que certains trouvent réservés aux bobos vivants dans les centres villes. Plus simple par exemple de se mouvoir à vélo après une journée de travail intellectuel que de travail manuel dans l’industrie, la restauration ou l’hôtellerie...Centre-ville coûteux souvent inaccessible aux classes sociales défavorisées ou dites moyennes, obligées de migrer, de plus en plus, en zone plus périphérique…pour laisser la place aux locations airbnb...

Politique publique

Peu de chance que ces transformations comportementales se fassent par une miraculeuse prise de conscience individuelle. L’être humain n’est pas "programmé" pour cela. Les équipements et infrastructures (sécurité, efficacité, continuité...), mais aussi les actions de sensibilisation, de communication, incitations financières réellement motivantes devraient permettre de changer le cours des choses. A l'inverse d'un immobilisme qui nous projetterait "droit dans le mur" si nous persistions dans le déni des réalités climatiques et scientifiques...

Offres disponibles avec l'exemple de Nice

Nous nous proposons donc, ici, de faire un petit point, subjectif, de ce qui est proposé pour se déplacer sous forme de modestes retours d’expérience, loin de toute opération de communication ou de posture d’opposition systématique pro ou anti-voiture, pro ou anti moyen alternatif, transports en commun etc... Les articles achalanderont le site au fil du temps, selon nos disponibilités...peut-être même sous forme de petites interviews d’usagers, décideurs ou associatifs. N’hésitez pas à nous contacter si souhaité...

Nous ferons un petit bilan, ici, à la suite de ce tour d’horizon, des solutions concrètement disponibles, utilisables en sécurité, confortables, simples et à des coûts concurrentiels.

Voiture électrique en autopartage

Voiture électrique en autopartage

Renault Mobility : Article à venir. En location ou individuelle. Bilan carbone réel, système de recharge, coût réel au kilomètre…

Pistes cyclables et stationements deux roues

Pistes cyclables et stationements deux roues

Etat des lieux à Nice: Article à venir. Outils pour inciter les usagers à profiter de la petite reine. Vélo loisir ou déplacements utilitaires. Partage entre 2 et 4 roues…

Transports en commun azuréens

Transports en commun azuréens

Tram, bus et TER : Article à venir. Un réseau de tramways en extension, maillage de bus assez complet. Des trains express régionaux bondés aux heures de pointes et de nombreux retards.

Taxi, Uber, covoiturage

Taxi, Uber, covoiturage

Véhicules 4 roues non individuels : Article à venir. Offre disponible, avantages et limites...

Mots-clés: Alpes Maritimes, Nice

Instagram